Macary Page conçoit des espaces fluides, des parcours architecturaux, où le corps et le regard sont libres de leurs mouvements.